Geoffroy Boulard Logo

Hommage à Hervé Benessiano, ancien 1er adjoint à la Mairie du 17ème et adjoint au maire de Paris

Partagez cet article

J’adresse un dernier au-revoir à Hervé et souhaite vous dire à tous, comme maire du 17e arrondissement, au nom de ses habitants, au nom des agents de la Mairie et en mon nom personnel, combien il a marqué tous ceux qui l’ont côtoyé.

Je me souviens en effet, alors que je n’étais qu’un jeune militant de 20 ans, de ma rencontre avec celui qui était à l’époque Premier adjoint de Françoise de Panafieu.

Bienveillant et profondément humaniste, j’avais été frappé par son contact sincère et chaleureux.

Par la suite, j’ai appris à mieux le connaître,et, comme beaucoup ici, à m’y attacher.

J’appréciais son sens de l’engagement et sa disponibilité sans faille, 

ses convictions politiques, sa franchise, parce qu’elle était toujours de bon ton et jamais moralisatrice.

Oui, à son contact, j’ai appris, à la fois lorsque je suis devenu adjoint au commerce de Brigitte Kuster. Puis, lorsque je suis devenu maire, il m’a accompagné, avec discrétion et constance, dans l’intérêt des habitants de l’arrondissement dans lequel il vivait, se promenait,  élevait ses enfants, travaillait; Arrondissement qu’il a contribué à rendre plus agréable.

 

Cette histoire d’amour entre Hervé, le 17e arrondissement et « ses » Batignolles, son quartier de cœur et de vie, est inscrite dans le marbre. 

– Le marbre de la mairie où tous les agents le connaissaient et l’appréciaient

– Le marbre des rues de son quartier, où il déambulait à la rencontre des habitants et sans jamais regarder sa montre.

Le 17e arrondissement est triste, orphelin de l’un de ses plus dévoués serviteurs. Orphelin, mais reconnaissant, à la mesure de tout ce qu’Hervé lui a donné.

Les Newsletters

Suivez les dernières actualités mailing et restons connectés !