3e édition de l’appel à projets urbains innovants « Inventons la Métropole du Grand Paris »

Lors du lancement d’« Inventons la Métropole 3 », aux cotés de Patrick OLLIER, Président de la Métropole du Grand Paris et Jacques-Alain BENISTI, Conseiller délégué auprès du Président en charge du suivi « Inventons la Métropole du Grand Paris »,  j’ai rappelé les attendus en termes d’innovation pour les projets en matière de conception, de construction (matériaux, énergie, chantier, etc.) d’usages (modularité/mutualisation) et de concertation. Le nouveau concours métropolitain d’architecture et d’urbanisme figure dans le Contrat de relance et de Transition écologique entre l’Etat et la Métropole du Grand Paris.

Cette nouvelle édition « Inventons la Métropole du Grand Paris se structurera autour de 3 thématiques phares : la reconversion de bureaux en logements et la mutation du bâti existant, la reconversion des friches urbaines et l’aménagement des quartiers de gare.

« La Métropole regardera plus particulièrement dans les projets tout ce qui concerne les nouveaux usages et les méthodes innovantes. Nous inviterons les lauréats à la modularité et à la mutualisation des espaces afin de bâtir une Métropole agile favorisant l’innovation.»

Le calendrier prévisionnel : 

  • 6 mai 2021 : Lancement de la consultation auprès des communes et partenaires jusqu’au 30 juin 2021
  •  
  • Septembre 2021 :  Annonce des sites retenus et ouverture des candidatures
  •  
  • Printemps 2022 : Désignation des lauréats

Pour en savoir plus  : www.inventonslametropoledugrandparis3.fr

Visite du futur centre aquatique olympique à Saint Denis

Visite de la Zac de la Plaine Saulnier qui accueillera, en face du Stade de France, le centre aquatique olympique construit à Saint-Denis par la Métropole pour les Jeux Olympiques et Paralympiques Paris 2024 avec mon collègue Quentin Gessel, maire de Duny et Vice-Président de la Métropole du Grand-Paris et Olivier Bouet, conseiller délégué du 17e.

L’un des plus importants de démolition et de dépollution en France, exemplaire en termes de développement durable et d’économie circulaire (recyclable et réemploi des matériaux de construction)

Lancement de Métropolis, réseau métropolitain de bornes de recharge électrique

Alors que la maire de Paris a enterré le service Autolib’, pourtant sollicité par les franciliens, sans anticiper l’usage futur des structures déjà installées, la Métropole du Grand Paris vient de mettre en service son offre de recharge pour les véhicules électriques grâce à Métropolis, consortium 100% français.

Cette inauguration s’inscrit dans le cadre du déploiement de 5 000 bornes sur le territoire métropolitain afin de favoriser l’essor d’un parc automobile plus propre et ainsi lutter contre la pollution de l’air.

Déployées pour la première fois à Issy-les-Moulineaux ce jour, ces bornes témoignent de l’efficacité de la Métropole du Grand Paris capable d’apporter une réponse concrète à une problématique métropolitaine.

Pour en savoir : metropolis-recharge.fr

Métropole : vos aides pour acquérir un véhicule propre

Vous souhaitez acquérir un nouveau véhicule ? Pourquoi ne pas opter pour une voiture électrique ou hybride ou bien un véhicule thermique récent ? Afin de favoriser la transition écologique et promouvoir les modes de déplacements propres, de multiples aides sont proposées par l’État et la Métropole du Grand Paris. Vous pouvez ainsi cumuler jusqu’à 20 000 euros sous réserve de respecter certains critères. Explications.

Le bonus écologique

En vigueur depuis plusieurs années, le bonus écologique est une aide financière pour acheter ou louer un véhicule neuf économe en énergie : voiture, camionnette, scooter, moto, quadricycle à moteur. 

ll a été renforcé le 1er juin dernier afin de soutenir la filière automobile dans le contexte épidémique du Coronavirus.

Ainsi, son montant s’élève désormais à :

7 000 € pour l’achat ou la location d’un véhicule électrique d’un montant inférieur ou égal à 45 000 €,

2 000 € pour un véhicule hybride rechargeable d’un montant inférieur ou égal à 50 000 €, dont l’autonomie est supérieure à 50 km.

Plus de renseignements sur www.ecologie.gouv.fr

La prime à la conversion

La prime à la conversion concerne à la fois les véhicules neufs et d’occasion électriques ou thermiques récents. 

Elle est consentie aux particuliers et professionnels sous réserve de se débarrasser d’un ancien véhicule diesel immatriculé avant 2011 ou d’un véhicule essence immatriculé avant 2006 ou avant 1997, selon les cas.

Le montant de cette prime varie en fonction du revenu fiscal de référence (RFR) par part du bénéficiaire, du coût du véhicule et du nombre de kilomètres parcourus annuellement : 

 5 000 € pour l’achat d’un véhicule électrique pour un RFR compris entre 6 300 € et 13 489 €,

• 2 500 € pour l’achat d’une voiture électrique ou d’un modèle hybride rechargeable au-delà de 13 489 € de RFR,

• de 1 500 à 3 000 € pour l’achat d’une voiture essence ou diesel récente (Crit’air 1 ou 2) en dessous de 13 489 € de RFR.

Testez votre éligibilité à la prime à la conversion et demandez-la sur www.ecologie.gouv.fr/

Les ZFE valorisés

Une surprime de 2 000 euros est accordée par l’État lorsque le bénéficiaire habite ou travaille dans une « zone à faibles émissions », comme la ZFE de la Métropole du Grand Paris, à laquelle est intégrée Paris 17e.

Métropole Roule Propre : la MGP vous soutient

Enfin, la Métropole du Grand Paris, dans le cadre de son dispositif Métropole roule propre, propose une aide allant jusqu’à 6 000 € pour l’achat d’un véhicule neuf ou d’occasion, électrique, hydrogène, hybride ou GNV de moins de 50 000 €, en remplacement :

• d’un véhicule diesel immatriculé avant le 1er janvier 2001,

d’un diesel immatriculé avant 2006 à condition de bénéficier d’un RFR inférieur ou égal à 13 489 €,

 d’un véhicule essence immatriculé avant le 1er janvier 1997,

 ou encore d’un 2-roues ou 3-roues thermique immatriculé avant le 1er juin 2000.

Remplissez votre dossier sur www.metropolegrandparis.fr/

 

20 juillet : élu vice-président de la MGP

Après la réélection de Patrick OLLIER à la présidence de la Métropole du Grand Paris le 9 juillet dernier, le nouvel exécutif est le résultat d’un accord global intervenu entre l’ensemble des groupes politiques pour établir une gouvernance partagée, qui sera complétée par des conseillers métropolitains délégués.

« Élu vice-président de la Métropole du Grand Paris, je tiens à remercier les conseillers métropolitains et Patrick Ollier pour la confiance qu’ils m’accordent dans cette mission au service des habitants d’une métropole composée de maires au service de l’attractivité de leurs territoires.

Honoré et fier de participer à la métropole de demain au service des 7.2 millions d’habitants » .

Cartographie

Contactez-nous, on s'occupe de tout pour votre procuration !