Pour un véritable choc de propreté à Paris !

Facebook
Twitter
Linkedin
WhatsApp
Telegram
0
Et si vous deveniez le 307e soutien ?​

Il vous aura fallu plus de vingt ans pour que l’exécutif parisien sorte de sa torpeur, réveillée par un big bang aussi éphémère que la crédibilité de cette communication.

Vingt ans pour se livrer à un exercice d’humilité au combien nécessaire

Vingt ans pour interroger l’efficacité de leur action

Face à l’évidence, face à l’échec, face au désordre, face à la colère des parisiens, la maire de Paris nous affuble d’une nouvelle communication

Les éléments de langage ont été méticuleusement choisis

Il s’agira d’un big bang, rien que ça !

Un Big Bang de la proximité destiné à renforcer les pouvoirs des maires d’arrondissement car elle le reconnait elle même : la centralisation n’est pas une solution

Personne ne doute du fait que le pilotage de la propreté depuis les murs de l’Hôtel de Ville n’est pas source d’efficacité

Et qui pourrait s’étonner du caractère baroque de certains plans de circulation dessinés sans aucune concertation avec les élus d’arrondissement ?

Même les amis de la maire de Paris en font les frais, à commencer par le Maire de Paris centre bien courageux pour expliquer comment 4 sens interdits avaient pu être implantées sur un même carrefour rue de Rivoli

Voilà un symbole de ce que peut produire la politique d’Anne Hidalgo : l’hyper centralisation.

Précédent
Suivant

J’en veux pour preuve la recentralisation des DGS des mairies d’arrondissement qui seront désormais rattachés au secrétariat général de la Ville

Aujourd’hui, la maire de Paris veut faire des maires d’arrondissement « les véritables pilotes des politiques publiques » en suivant une feuille de route stratégique co-signée avec son exécutif, la bureaucratie n’est jamais bien loin !

Notre feuille de route est pourtant déjà rédigée : elle porte le nom de l’autonomie et implique des moyens supplémentaires !! 

Humains, financiers ET hiérarchiques !

L’arrivée prochaine d’un directeur général adjoint des services dédié spécifiquement à l’espace public ne peut aboutir à la création d’un échelon bureaucratique supplémentaire dans nos mairies

Je m’interroge quand je lis que la Maire de Paris souhaite confier aux maires d’arrondissement la liberté de définir « les priorités de la politique de propreté l’espace public » !

Elle semble l’ignorer mais chaque semaine, nous, maires d’arrondissements, transmettons à ses équipes nos demandes les plus urgentes en matière de propreté et nous évoquons avec les services déconcentrés les points noirs à chacune de nos réunions !!

On nous promet une enveloppe territorialisée dès 2022 pour je cite « des actions adaptées aux besoins des territoires via les marchés des régies de quartier, un catalogue de prestations proposées par la DPE ou des capacités d’initiatives propres »

Mais avec quels budgets ? Il n’y a aucun élément chiffré dans les 13 pages de la communication transmise ! 

Madame la Maire, plutôt que noyer le poisson dans l’eau et de nous abreuver de demi-mesures, confiez-nous vraiment et sans communication la gestion de la propreté, vous n’avez rien à y perdre, la situation pourrait difficilement être pire !!

Faites-moi confiance, je connais parfaitement les rues du 17e qui auraient besoin d’un coup de balai immédiatement !

Avec mes collègues Philippe Goujon et Francis Szpiner, nous mesurons chaque jour les dommages collatéraux d’un schéma administratif usé, peu agile et qui dilue les responsabilités des uns et des autres

Cette communication aurait pu amorcer une nouvelle ère si la Maire de Paris avait accepté de transférer aux maires d’arrondissement une autorité hiérarchique et non pas fonctionnelle sur les services déconcentrés !

Le pilote tient le volant, il ne se contente pas d’appuyer sur les pédales !

Aucun moyen financier supplémentaire, aucune marge d’autonomie accordée aux maires d’arrondissement

Puisque tout phénomène naturel bénéficie d’un nom, le big bang proposé par la Maire de Paris portera le nom de casper, léger souriant sympathique mais invisible

Anne Hidalgo pense t’elle sérieusement révolutionner notre quotidien et faire de Paris une ville propre grâce à une communication de 13 pages ?

J’ai bien peur de déjà connaître sa réponse…

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur telegram

Contactez-nous, on s'occupe de tout pour votre procuration !